Nos conseillers vous aideront à trouver le centre de réhabilitation et/ou de désintoxication qui conviendra à vos besoins spécifiques.

N’attendez pas qu’il soit trop tard, cessez son autodestruction dès maintenant. Ensemble, nous pouvons agir. Notre service d’intervention en milieu familial est la solution.

Nos ateliers et conférences interactives sauront capter l’attention de vos jeunes. La prévention est un outil indispensable afin de les sensibiliser sur les effets néfastes que la drogue peut causer.

DépendanceDépendanceTrouvez le Centre qui vous convient… InterventionInterventionIl ne voit pas son problème… PréventionPréventionPour une relève sans drogue…

«J’étais découragée car je savais que mon fils avait besoin d'aide pour arrêter sa consommation et je ne savais pas par où commencer. J’ai donc téléphoné au Centre d'Intervention en Toxicomanie et ils ont su m’aider à trouver le traitement qui lui convenait. Ils m’ont donné un service personnalisé et ça a été une réussite car aujourd’hui mon fils ne consomme plus et est très heureux comme ça. Merci à vous, vous m’avez été d’un grand soutien!»

Cocaïne PDF Imprimer Envoyer

Cette drogue qui stimule le système nerveux central de façon très puissante crée une forte dépendance.


La cocaïne est une drogue extraite des feuilles de la plante du coca qui est un arbuste d’Amérique du Sud qui mesure de 1,5 à 4 mètres de hauteur. Selon plusieurs consommateurs de cocaïne, cette dernière lorsqu’elle se retrouve dans le système, permettrait une plus grande ouverture aux gens, du moins au début. Par contre, en dépassant la consommation de certaines doses, la pensée va tellement vite que vous ne pouvez plus vous ouvrir aux gens. Le dialogue avec ceux-ci devient donc une lutte intérieure très forte pour parvenir à leur parler correctement avec une bonne articulation, en tentant de contrôler le souffle et le débit des paroles, tout en paraissant le plus normal possible. Évidemment, cela est directement lié au produit qui rend la personne paranoïaque car peu importe où vous vous trouvez, vous avez l’impression que tout le monde vous regarde et parfois même qu’ils vous trouvent bizarre.

Il se peut aussi qu’il y ait le phénomène de déconnexion entre le psychique et le physique comme si la personne devient complètement figée par la drogue alors que l’esprit continue à fonctionner très rapidement. Ce pourrait être aussi simple que de vouloir prendre quelque chose sur la table sans que l’on soit capable physiquement de se lever de sa chaise pour pouvoir le faire.

Cette drogue qui stimule le système nerveux central de façon très puissante crée une forte dépendance car le besoin d’augmenter les doses pour ressentir l’effet initial se fait sentir rapidement. L’effet créé par la cocaïne est éphémère car il ne dure généralement que quelques minutes, relativement à la forme par laquelle elle est consommée soit sniffée, fumée ou injectée. Comme pour toutes les drogues, chacun est différemment réceptif à la cocaïne dépendant, entre autres, du tempérament, de la constitution physique de la personne et de la quantité des doses consommées. Elle amène généralement une indifférence à la douleur, à la fatigue et à la faim. On remarque donc fréquemment son utilisation chez les personnes grandement souffrantes à l’hôpital ou chez la jeune femme qui a une phobie de prendre du poids ou encore chez l’homme d’affaires fatigué qui doit faire un discours après sa longue journée de travail.

Au début de la prise de cocaïne, il y a l’euphorie, l’excitation mentale. Après, quand le produit commence à s’évanouir, il y a la fatigue et le sentiment de dépression et parfois même d’anxiété qui apparaissent. C’est notamment pour cette raison que plusieurs en reprennent toujours et davantage car ils ne veulent pas se sentir fatigués, déprimés ou anxieux. Ils veulent plutôt ressentir cette euphorie, cette excitation alors ils courent pour retrouver cet état. Toutefois, ils courent rapidement après un effet perdu car l’effet du début ne se reproduit jamais de la même façon et avec la même intensité. C’est un peu le phénomène qui se produit avec la majorité des drogues mais spécifiquement avec la cocaïne. On note également qu’une consommation à long terme amène parmi plusieurs phénomènes des troubles du système nerveux soit la panique, un sentiment de persécution, des actes violents, des crises de paranoïa et des hallucinations.

On remarque aussi que la personne sous l’effet de la cocaïne peut boire beaucoup sans ressentir les effets de l’alcool. On peut d’ailleurs constater que les personnes dites cocaïnomanes sont souvent alcooliques également. Ce sont deux drogues qui sont régulièrement prises en même temps à cause de l’effet ci-haut mentionné. La personne est donc maintenant aux prises avec deux drogues soient un stimulant et un dépresseur.


Mise à jour le Samedi, 16 Janvier 2016 14:44
 

Formulaire

  •  
    Nom
  •  
    Prénom
  •  
    Courriel
  •  
    Téléphone
  •  
    Services
  •  
    Message
  •  

  •  

Qui est en ligne?

Nous avons 41 invités en ligne

Sondage

Quel vidéo est le plus efficace?