Nos conseillers vous aideront à trouver le centre de réhabilitation et/ou de désintoxication qui conviendra à vos besoins spécifiques.

N’attendez pas qu’il soit trop tard, cessez son autodestruction dès maintenant. Ensemble, nous pouvons agir. Notre service d’intervention en milieu familial est la solution.

Nos ateliers et conférences interactives sauront capter l’attention de vos jeunes. La prévention est un outil indispensable afin de les sensibiliser sur les effets néfastes que la drogue peut causer.

DépendanceDépendanceTrouvez le Centre qui vous convient… InterventionInterventionIl ne voit pas son problème… PréventionPréventionPour une relève sans drogue…

Souvent la personne qui consomme de l’alcool ou des drogues ne voit pas qu’elle a un problème, même si tout le monde dans son entourage sait très bien qu’elle en a un et qu’elle doit le voir, avant qu’il ne soit trop tard. Lorsque c’est le cas, il est possible d'avoir de l’aide d’un professionnel qui saura trouver les mots et les gestes à poser pour conscientiser la personne à faire quelque chose pour régler son problème.

Quand l'intervention aura-t-elle lieu? PDF Imprimer Envoyer

Idéalement, cela a moins à voir avec l’agenda de la famille mais plus à voir avec ce qui se passe dans la vie du toxicomane.

Le meilleur moment pour une intervention est juste après un événement majeur. Un tel événement serait une arrestation, ou quand il a fait du tort (menti, volé, trompé, etc.) un membre de la famille et montre des remords ou de la culpabilité. Une autre situation serait le conjoint qui quitte le toxicomane ou encore à la suite d'une overdose. Bien évidemment, vous ne voulez pas mettre la vie du toxicomane en danger en reportant constamment l’intervention. Une intervention sera exponentiellement plus efficace après de tels événements lorsque le toxicomane se sent «down» comme si c’était la fin du monde pour lui.

Même en l'absence de ces situations, une intervention peut être fructueuse, surtout si la famille est proche du toxicomane quotidiennement et que la situation du toxicomane est bien connue. La vie d’un toxicomane est composée de «montagnes russes» et la seule façon qu’un toxicomane puisse nier son problème, c’est en réussissant à cacher ses problèmes à ceux qui l'aiment.

Un facteur important est de savoir quand le toxicomane est sobre. Dans le cas de la cocaïne, méthamphétamine, etc., cela devrait être le matin après que le toxicomane a dormi. Dans le cas de l'héroïne ou de la méthadone ou de drogues de type opiacé, cela devrait être lorsque il se sèvre ou pas trop «high». Tenter une intervention alors qu'une personne est extrêmement intoxiquée ne sera généralement pas productif parce que le toxicomane ne peut pas voir son problème et son attention se fixer ailleurs.

En général, le moment de l'intervention est crucial et devra être bien planifié. En même temps, la vie d’un toxicomane est très instable et l'occasion de faire une intervention se présente assez fréquemment.

Mise à jour le Samedi, 16 Janvier 2016 14:45
 

Formulaire

  •  
    Nom
  •  
    Prénom
  •  
    Courriel
  •  
    Téléphone
  •  
    Services
  •  
    Message
  •  

  •  

Qui est en ligne?

Nous avons 19 invités en ligne

Sondage

Quel vidéo est le plus efficace?