Nos conseillers vous aideront à trouver le centre de réhabilitation et/ou de désintoxication qui conviendra à vos besoins spécifiques.

N’attendez pas qu’il soit trop tard, cessez son autodestruction dès maintenant. Ensemble, nous pouvons agir. Notre service d’intervention en milieu familial est la solution.

Nos ateliers et conférences interactives sauront capter l’attention de vos jeunes. La prévention est un outil indispensable afin de les sensibiliser sur les effets néfastes que la drogue peut causer.

DépendanceDépendanceTrouvez le Centre qui vous convient… InterventionInterventionIl ne voit pas son problème… PréventionPréventionPour une relève sans drogue…

Souvent la personne qui consomme de l’alcool ou des drogues ne voit pas qu’elle a un problème, même si tout le monde dans son entourage sait très bien qu’elle en a un et qu’elle doit le voir, avant qu’il ne soit trop tard. Lorsque c’est le cas, il est possible d'avoir de l’aide d’un professionnel qui saura trouver les mots et les gestes à poser pour conscientiser la personne à faire quelque chose pour régler son problème.

Quel est le plan B? PDF Imprimer Envoyer

En refusant de se faire soigner, le toxicomane signifie généralement à la famille : «Je veux continuer à consommer des drogues. Je veux continuer à faire souffrir la famille. Je veux contrôler ma propre vie.»

Une intervention minutieusement planifiée et exécutée correctement résultera généralement en un toxicomane acceptant de recevoir de l'aide. Mais vous devez accepter le fait qu’ultimement, le toxicomane peut pour une raison quelconque dire «NON». Ce scénario doit être pensé à l'avance afin que la famille puisse passer avec cohérence au proverbial plan B.

Il est important d'avoir un plan B lors d'une intervention en milieu familial

Si pour une raison quelconque l'intervention échoue, le toxicomane est encore un toxicomane et statistiquement la situation risque de s'aggraver. Donc quelles mesures seront prises par la famille à ce point? La famille sait que la personne est dépendante et le toxicomane a été confronté à ce sujet. Donc le message que la famille donnera au toxicomane à ce point est essentiel.

La famille porte maintenant la responsabilité des conséquences de sa réaction face à cette situation. Si la famille dit : «Je comprends. S'il te plaît, va-t-en et ne t'attend pas à recevoir de l'argent ou du soutien de quelque façon que ce soit de notre part, à moins que tu décides de recevoir de l'aide pour enrayer ton problème de dépendance». Alors le toxicomane est laissé face à sa vie. Comme il n'a généralement pas la capacité de l'assumer, il va bientôt vous appeler pour vous dire que le traitement serait la meilleure solution et qu'il a «décidé» de le faire.

Si, par contre, la famille démontre sa déception et continue comme si de rien n’était, le toxicomane reçoit le message que c’est correct pour lui de continuer ce style de vie et mettra encore plus de résistance lors d’une intervention dans l'avenir puisqu’il a déjà réussi à «combattre» l'équipe d'intervention préalablement.

Évidemment, il y a certains risques inhérents à cette approche et ils devraient être évalués clairement. Une chose est certaine, tant que le toxicomane continue à consommer, il met en péril la seule chose qu'il a… sa vie.

Le but ultime est que le toxicomane décide, peu importe la raison, qu’il a besoin d'aide. La plupart des approches «obligatoires» échouent parce que le toxicomane ne fait pas partie de la décision. La seule manière qu’un toxicomane puisse généralement lutter contre son problème de dépendance, c'est quand nous appliquons assez de pression externe sur sa vie afin de l’inciter à prendre la décision de demander de l’aide. Plusieurs appelleront ceci le «bas-fond». Cependant, il peut y avoir plusieurs fonds.

Bien entendu, certains «fonds» sont plus creux que d'autres, mais chacun de ces fonds peuvent faire en sorte qu’une personne demande de l’aide. Tout dépend de ce qui arrive quand la personne est dans un «bas-fond». Par exemple, une personne est confrontée à de graves accusations et a très peur. La personne devra soit recevoir une intervention et aller directement en traitement ou encore tentera de se sortir de cette situation et retournera consommer.

Mise à jour le Samedi, 16 Janvier 2016 14:45
 

Formulaire

  •  
    Nom
  •  
    Prénom
  •  
    Courriel
  •  
    Téléphone
  •  
    Services
  •  
    Message
  •  

  •  

Qui est en ligne?

Nous avons 56 invités en ligne

Sondage

Quel vidéo est le plus efficace?